Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil EPSOMS Intercommunal Nicolas Roussel et Georges Couthon UN ATELIER DJEMBE DEVIENT UN GROUPE MUSICAL DANS UN FOYER D'HEBERGEMENT
Pour aller plus loin
EPSOMS Intercommunal Nicolas Roussel et Georges Couthon
  • 2, de L'église 80600 Gézaincourt France
  • 03 22 77 73 30
  • alain.nguema@nullfree.fr
  • Nguéma Alain
  • alain.nguema@nullfree.fr


UN ATELIER DJEMBE DEVIENT UN GROUPE MUSICAL DANS UN FOYER D'HEBERGEMENT

  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Nguéma Alain le 10/09/2012

1-Contexte:L'EPSoMS Etablissement Public Social et Médico-Social Intercommunal George Couthon et Nicolas Roussel se trouve dans la Somme Picardie en France.La structure comprend un E.S.A.T (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) sur deux villes, une E.A (Entreprise Adaptée), un Accueil de Jour, un SAVS (Service d'Accompagnement à la Vie Sociale), un SAMSAH (Service d'Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés) et un Foyer d'Hébergement sur deux sites (Amiens puis Gézaincourt).Au quotidien l'équipe éducative propose de nombreuses activités. Il y a 3 ans nous avons introduit un Atelier Djembé dans la Résidence du Foyer d'hébergement Nicolas Roussel de Gézaincourt auprès des résidents en situation de déficience intellectuelle avec des troubles associés. Ils ont entre 23 et 56 ans. Il y a au maximum 7 à 10 participants à l'atelier.Cette médiation éducative est devenue au bout de deux ans un « Groupe Musical » appelé les TAMS TAMS DE GEZAINCOURT qui anime maintenant les goûter dans des Maisons de retraite, des IME (Instituts Médico Eductif) et des Foyers de Vie de notre Région. Nos 'musiciens' sont devenus au fil du temps élément incontournable de la Fête de l'EPSOMS.

2-Le But initial de l'Atelier: L'idée était de faire un atelier dans la Résidence et d'avoir des moments qui pourraient entraîner un épanouissement des résidents. Nous voulions avoir une activité ludique et éducative pour stimuler les capacités imaginatives,artistiques,affectives,physiques intellectuelles et sociales des participants.Dans l'esprit de l'animateur de l'Atelier Djembé,Permettre à l'usager d'apprendre à connaître le djembé et d'essayer de découvrir le peu de talent ou sens de rythmique qui sommeille en tout résident.Et faire en sorte que ce potentiel soit exprimé,extériorisé en respectant les autres pendant la séance.Commencez par des choses bien pratiques : le Lieu : Une pièce identifiée par tous.Les Horaires : 1 soirée ou 2 dans la semaine.Après un bon moment d'entraînements,si certains participants vous demandent de programmer d'autres séances, augmentez-les.A l'inverse,s'ils vous demandent de réduire,faites le en ne gardant qu'une seule séance régulière.Ne pas trop changer les Encadrants.Si vous êtes obligés,essayer de mettre des séances pour un passage de relais.Pour Les participants,la notion de choix et la manifestation du choix est très importante.

3Comment l'Atelier Djembé est devenu Tams Tams de Gézaincourt?Organisez la séance de l'Atelier Djembé de façon répétitive:Un de rendez-vous,une heure,un Rappel des origines des djembés utilisés.L'Echauffement des mains et de la surface du djembé est à faire,c'est une gymnastique des poignets et des doigts.Au moment de l'Atelier Djembé,il faut prévoir un temps pour que les gens jouent seul.C'est un solo.A la fin de la séance,il faut un temps,le Finish(tous les participants jouent une musique,ensuite vite,puis très vite et ils accélèrent.Et puis,tout le monde s'arrête).A la clôture de la séance,rangez la salle et les instruments.Nous conseillons aux encadrants d'observer les participants sur leur façon d'aimer leurs instruments.Si la totalité du groupe ne manifeste pas leur envie de contact avec leur djembé,alternez vos séances avec des travaux manuels(créer des tambourins,des maracas en pots de yaourts ou bouteilles plastiques).A la fin d'un cycle d'entraînements(10 séances),on peut faire une soirée.En 6 mois, certains suivaient la cadence. Un an plus tard une partie tenait le rythme.Pour stimuler leur envie, L'encadrant a eu l'idée d'aller animer les Goûter des autres structures.

4-Les freins des ressources techniques et financières ne doivent pas vous stoppez : Nous n'avions pas beaucoup de moyens.Mais nous avions simplement un un encadrant,des résidents motivés,une équipe qui était attentive pour créer des moments de séances confortables. Côté matériel l'encadrant avait deux djembés, un collègue a prêté deux autres et tout est parti de là. Au fur et à mesure que 'l'envie de pratiquer' des participants augmentait, ces derniers payaient eux mêmes leurs instruments. Les séances d'entraînements se déroulent dans la salle commune appelée 'le Bar'. Pour l'instant nous n'avons pas vraiment de budget. L'organisation de l'EPSOMS Intercommunal Nicolas Roussel et Georges Couthon approuve et soutient notre expérience par la disponibilité de toute la hiérarchie,la mise à disposition des moyens de déplacements(les véhicules) et des réorganisations des plannings de tous les participants (professionnels comme résidents).

5-Cette expérience n'a pas été un long fleuve tranquille:Mais l'objectif est atteint!Au bout de 6 mois,cela peut ne pas donner de résultats.Gardez votre cap.L'envie et le désir d'être initié au Djembé des gens sont les clefs de tout.La Rigueur et la discipline de la technique de percussion sont secondaires.Le charisme de l'encadrant ne fait pas le groupe.Mais,sa capacité à réorienter la dynamique peut donner un début.Il ne faut pas bousculer les choses.Corrigez en encourageant,nous ne sommes pas nés avec un instrument à la main.L'équilibre n'est pas facile entre 'exigence de savoir jouer','faire un spectacle'et'privilégier le bien être'.99% de réussite viennent du désir.100% de présence à l'activité est une utopie.Il y a des pannes de motivation.Il existe parfois des incompatibilités de temps entre l'organisation du Foyer et les impératifs de l'Atelier.Les gens peuvent douter de votre sérieux (du fait de l'ignorance du monde du Handicap). Démarrer cet Atelier,exige des objectifs tournés vers le bien être des participants et des futurs arrivants.**les gens ne pouvaient pas aller apporter du plaisir à leurs publics,s'ils n'avaient pas eu eux-mêmes du bon temps à l'Atelier.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 = ?
Votre réponse: