Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil CRDITED Montreal ADOPRO, un programme de développement des habiletés sociales pour les adolescents de 12 à 17 ans présentant une déficience intellectuelle, Montréal, Québec
Pour aller plus loin
CRDITED Montreal
  • 75, rue Port-Royal Est bureau 110 H3L 3T1 Montréal Canada
  • +1 514 387-1234
  • web.mestre@nullcrditedmtl.ca
  • Catherine Labreche
  • Catherine.Labreche@nullcrditedmtl.ca


ADOPRO, un programme de développement des habiletés sociales pour les adolescents de 12 à 17 ans présentant une déficience intellectuelle, Montréal, Québec

  • Enfance : Jeunesse
  • Amérique du Nord : Canada
  • Fiche d'expérience

Par Catherine Labreche le 28/10/2015

Le programme ADOPRO cible spécifiquement des adolescents présentant des déficits sur le plan des habiletés sociales qui entravent leur participation dans les divers milieux qu’ils fréquentent. Il repose sur l’idée maîtresse selon laquelle le développement et l’adoption de comportements sociaux adaptés durant l’adolescence favoriseront la participation sociale et l’épanouissement de ces jeunes dans différentes sphères de leur vie

Interview de Mmes Myriam Joyal, spécialiste en activités cliniques, et Karine Provencher, psychoéducatrice

  1. Le contexte

 

ADOPRO vu le jour au CRDITED de Montréal, un établissement du réseau de la santé et des services sociaux québécois offrant des services spécialisés d’adaptation et de réadaptation à plus de 4500 personnes qui présentent une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

 

Décrivez nous succinctement quel est son projet, ses financements, sa zone d’intervention?

  En 2006, la Direction des services à l’enfance et à leur famille du Centre de réadaptation Lisette-Dupras a eu le mandat de réduire la liste d’attente des usagers adolescents. Pour y arriver, un projet d’animation de groupes visant à développer les habiletés sociales a été sélectionné comme celles-ci sont généralement déficitaires chez les adolescents présentant une déficience intellectuelle. Après quelques années d’animation, le programme ADOPRO, sous sa forme actuelle, a vu le jour en 2015 au CRDITED de Montréal (établissement issu de la fusion du Centre de réadaptation Lisette-Dupras avec deux autres centres de réadaptation).

 

Population concernée : quel type de handicap ? Combien de clients sont suivis? La moyenne d’âge ?  

Le programme ADOPRO s’adresse à des adolescents âgés de 12 à 17 ans présentant une déficience intellectuelle légère à moyenne et ayant un déficit au plan des habiletés sociales. L’animation du programme peut être réalisée en milieu communautaire, scolaire, social ou de réadaptation. Les groupes d’animation sont formés de 4 à 6 adolescents.

 

Quels sont les types de services/activités proposé(e)s actuellement aux adolescents ?

Le programme comprend 3 volets : régulation émotionnelle, communication pragmatique et gestion des problèmes sociaux. La mise en œuvre du programme ADOPRO s’étend sur 3 sessions. Les deux premières comprennent 28 cours. La première session consiste en un enseignement des habiletés par des démonstrations, des mises en situation, des jeux de rôles et des activités éducatives dans les locaux prévus pour l’animation. La deuxième session consiste en des révisions des notions de la session 1 par de nouvelles activités, ajout de nouvelles habiletés plus élaborées et sorties dans les commerces ou autres lieux publics pour pratiquer les habiletés en contexte réel. La troisième session comporte 12 cours minimum. Elle permet la généralisation de certaines des habiletés des sessions 1 et 2 par l’entremise d’une activité offerte dans un organisme communautaire. Les participants du programme fréquentent des adolescents neurotypiques dans le cadre de l’activité ciblée.

 

Programme existant sur la participation sociale qui leur était destiné ?  

Le programme P.A.R.I. (Programme d’Apprentissage des Relations Interpersonnelles) du GREDD (Groupe de Recherche et d'Étude en
Déficience du Développement) vise l’enseignement des habiletés sociales afin de favoriser la création de liens d’amitié. Par contre, la durée et le contenu du programme ne permettait pas d’aborder tous les déficits observés chez les usagers.

 

  1. La mise en œuvre, le déroulement

Quand la recherche sur le programme ADOPRO a-t-elle commencé ? Combien de temps a-t-elle duré ?

En 2012, un intérêt pour la publication du programme a émergé. La révision du programme, par une revue de littérature et une validation des fondements théoriques, a été dirigée par la Direction de la recherche et du transfert des connaissances du CRDITED de Montréal, en collaboration avec les conceptrices du programme. Il a été possible de publier le programme en mars 2015.

 

A qui ADOPRO est-il destiné ?

Le programme ADOPRO s’adresse à des adolescents âgés de 12 à 17 ans présentant une déficience intellectuelle légère à moyenne et ayant un déficit au plan des habiletés sociales.

 

En quoi consiste le programme ADOPRO dans ses grandes lignes? (le document de présentation sera joint avec la fiche d’expérience)

Le programme cible spécifiquement des adolescents présentant des déficits sur le plan des habiletés sociales qui entravent leur participation dans les divers milieux qu’ils fréquentent. Le programme repose sur l’idée maîtresse selon laquelle le développement et l’adoption de comportements sociaux adaptés durant l’adolescence favoriseront la participation sociale et l’épanouissement de ces jeunes dans différentes sphères de leur vie (vie familiale, affective et sexuelle, relations interpersonnelles et d’amitié, éducation, travail, loisirs, etc.).

 

Sur combien de temps ce programme se déroule-t-il ?

Il comprend 3 sessions ; les deux premières comportent 28 cours et la troisième s’échelonnent sur 12 cours minimum.

 

Sur quels supports le programme ADOPRO figure-t-il ? Est-il totalement dématérialisé ?

L’ensemble du matériel requis pour l’animation se retrouve sur un DVD. Avec l’achat du DVD, il est possible pour l’utilisateur de reproduire tout le matériel nécessaire.

 

Y a-t-il des aides, un soutien aux animateurs qui souhaitent l’enseigner?

Le DVD du programme ADOPRO contient un Guide des animateurs détaillé contenant l’information nécessaire à l’animation. Les animateurs doivent le lire attentivement, ce qui leur permettra d’animer sans recours à un soutien extérieur. Les mises en garde sont incluses dans les documents afin que les intervenants animent adéquatement les sujets délicats présentés dans le programme.

 

  1. Les moyens nécessaires ?

Sur le plan humain : Quels intervenants peuvent l’enseigner ? Y-a-t-il eu besoin d’une formation préalable spécifique ? Si oui auprès de qui se former ?

Avoir une expérience de travail auprès de personnes ayant une déficience intellectuelle ou avoir suivi une formation pertinente en intervention et en déficience intellectuelle (par exemple, éducation spécialisée, psychoéducation, enseignement).

Sur le plan financier : à combien revient l’acquisition du programme ? Auprès de qui peut-on l’acquérir ?

Le programme ADOPRO est vendu 200$, sur le site internet www.adopro.ca. Il est vendu par la Fondation de la déficience intellectuelle et des troubles du spectre de l’autisme de Montréal. Les profits engendrés par la vente d’ADOPRO serviront à répondre aux besoins des usagers du programme DI-TSA.

 

Sur le plan technique et matériel : Quels matériels informatiques ou pédagogiques sont à prévoir en dehors de ceux fournis ?  

Le matériel nécessaire à l’animation doit être imprimé sur des feuilles de format 8 ½ par 11 pouces. Il est fortement recommandé de plastifier le matériel pour assurer sa conservation. Des fournitures de bureau et de papeterie sont nécessaires. Du matériel informatique et audiovisuel est aussi nécessaire : ordinateur, projecteur, caméra vidéo, télévision. Du matériel ludique peut aussi être requis : accessoires pour les mises en situation, jeux de société, matériel sportif, matériel pour assurer la régulation sensorielle, etc.

 

  1. Quelle évaluation faites-vous aujourd’hui ?

Les évaluations du programme montrent–elles déjà une atteinte partielle ou totale des objectifs ?

Il n’y a pas eu d’évaluation formelle de l’efficacité du programme. Celle-ci sera effectuée au cours des prochaines années. Par contre, plusieurs évaluations sont effectuées au début, à la fin et en cours d’animation pour évaluer, entre autres, les acquis des participants. Les animateurs ont observé des améliorations chez les participants dans la plupart des volets du programme.

Quelles sont les satisfactions : pour les personnes bénéficiaires ? Pour l’entourage ? Pour vous ?

L’assiduité des participants au programme démontre leur appréciation envers le programme. Les commentaires des parents à la fin du programme sont aussi très positifs. Les intervenants qui ont animé le programme ont mentionné avoir eu du plaisir à relever le défi. 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Quelles sont les limites de ce programme? Quels enseignements en tirez-vous ?

Les intervenants souhaitant animer ADOPRO doivent organiser et planifier à l’avance les cours. Ils doivent collaborer avec les partenaires externes pour l’animation de certains cours. Ils apprivoisent leur gêne d’effectuer des présentations aux parents et doivent développer une rigueur dans l’évaluation des acquis du programme tout en animant le contenu. Les animateurs apprennent à travailler en équipe, à faire confiance à leur coanimateur et à partager équitablement les tâches. Les intervenants doivent synthétiser les observations lors de la rédaction des bilans de la session.

 

Les habiletés sociales chez les adolescents présentant une déficience intellectuelle légère se développent plus rapidement que pour ceux présentant une déficience intellectuelle moyenne. Les changements chez ces derniers sont davantage observés à partir de la 2e session. Les animateurs doivent développer de la patience et croire au potentiel de développement des usagers. Les intervenants n’ayant pas eu la chance d’animer des groupes développent cette compétence. Ils améliorent la capacité à gérer les comportements des usagers en groupe. Les intervenants en retirent un sentiment de fierté et de confiance en soi suite au développement de nouvelles compétences. Toutes les opérations professionnelles reliées au champ de la psychoéducation sont mises à profit au cours de l’animation.

 

Ce programme a –t-il été adopté par  d’autres centres du Québec ?

Depuis sa publication en mars 2015, le programme a été acheté par plusieurs centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l’autisme, des établissements du réseau québécois de la santé et des services sociaux, des commissions scolaires et des universités.

 

Quelle(s) évolution(s) vous semble(nt) souhaitable(s) ?

  • Une évaluation de l’efficacité du programme.
  • Une implantation du programme dans d’autres milieux francophones offrant des services auprès des adolescents présentant une déficience intellectuelle.

 

 

Les conceptrices du programme ADOPRO lors du lancement : Karine Provencher, psychoéducatrice, Myriam Joyal, spécialiste en activités cliniques, Thérèse Leduc, Stéphanie Boily et Jaël Krikorian, toutes trois éducatrices spécialisées.

 

 

 

 

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: