Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Le bénévolat associatif pour améliorer la confiance en soi, France


Le bénévolat associatif pour améliorer la confiance en soi, France

  • Travail et activité : Activités de jour
  • Europe : France
  • Témoignage

Par Damien Dubois le 05/06/2013

Le témoignage de Damien, schizophrène paranoïde bénévole à l’Amusant Musée.

Bonjour, j’ai mes expériences bonnes ou mauvaises de ma schizophrénie paranoïde. Je ne sais les partager que de manière spontanée mais je suis prêt à les mettre à plat. Mon expérience peut aider, c’est pourquoi je vous la confie.

1. Ouverture et rôle social

Mon souhait est que les adultes handicapés qui manqueraient de confiance en eux créent leur association. Par une activité sociale bénévole (par exemple sur le net), ils pourraient trouver un rôle social, s’ouvrir au monde qui viendra vers eux, sans avoir à étaler leur handicap à ceux qui en auraient peur.

2. L’activité bénévole comme vecteur d’inclusion

Je pense avoir trouvé comme moyen d’intégration une activité bénévole de vente de petits jouets au sein de l’Amusant musée, petite association tenue par trois personnes âgées. Ce site me permet, comme à un professionnel, d’avoir des relations saines avec des clients à distance.
Je suis trop sensible et trop peu endurant au monde physique. J’ai en effet du mal à tenir des conversations longues et soutenues. Les bénéfices que je dégage de l’Amusant musée vont intégralement au musée et servent à financer son site promotionnel qui le fait connaître dans le monde. Si il y a avait un excédent, je l’utiliserai à la promotion régionale du musée.

3. Un rythme adapté, des défis à relever et un apprentissage continu

La clientèle est respectueuse et gratifiante. De plus, l’obligation d‘aller  à la Poste pour livrer mes colis me force à avoir un peu de contact avec le monde physique et un rythme diurne. Il arrive occasionnellement qu’un client essaie d’abuser de mes services, c'est l'occasion de me tester et d'apprendre à lui dire avec mes mots que je n'aime pas cela et d'apprendre à dire posément non, moi qui suis schizophrène paranoïde et qui ai du mal à être critique au juste milieu.
Quand je manque d'activité je vais sur Facebook et continue mon rôle social tout en sympathisant. Ma difficulté maintenant est plus dans le manque d'activité sportive et pour trouver le sommeil (me passer de café). J'apprends à gérer et profite des beaux jours pour rééquilibrer ma vie.
Je rentre d'un long trajet sur deux jours où j’ai fait un peu d’activité physique, j’ai aussi rendu visite à une bonne amie. J'ai conscience en même temps que garder les amis physique et faire des activités avec eux est important, même si c’est difficile, comme tout un chacun, il faut sortir au moins le week-end ou certains week-end. Pour moi, Un(e) ami(e) du milieu ordinaire est éclairant.

Damien

Langue d'origine : Français
Emma
17/07/2013 21:39
Bonsoir,

Je vais de lire votre témoignage que je trouve très intéressant. Cela fait exactement echo à un projet que je souhaite réalisé. Je travaille en tant qu'éducatrice dans un foyer d'acceuil médicalisé qui accueille principalement des résidents présentant une schizophrénie qui les empêche de pouvoir vivre de manière autonome, ils ne peuvent donc exercer de travail rémunérés. C'est un résident qui a fait naître cette idée de projet. Il m'a dit qu'il aimerait faire un mi-temps. Je lui est demandé s'il cherchait à se rendre utile ou est ce que c'était juste pour l'agent. Il m'a répondu un peu des deux. Je lui ai évoqué le bénévolat, il m'a laissé comprendre qu'il me lance un défi de trouver quelque chose qui l'intéresse. Il a ajouté pour finir qu'il s'ennuie dans le foyer. Les activités ne restent que ponctuelles et de l'ordre du loisir.
Il aspire à plus. Je pense que certains autres aussi.
Je serait ravie d'échanger avec vous de votre expérience pour me permettre d'avancer sur ce projet qui n'est qu'à son début.

A bientôt j'éspère,

Cordialement,

Emma
Handiplanet
18/07/2013 13:34
Bonjour Emma,

Pour un échange privé, vous pouvez contacter Monsieur Dubois par directement (une fois connecté avec un compte utilisateur Handiplanet, libre et gratuit) en cliquant sur le nom de l'auteur (Damien Dubois, sous le titre de son témoignage) et en lui envoyant un message privé : il disposera alors de votre adresse mail pour vous répondre.

Vous pouvez également nous écrire à contact@handiplanet-echanges.info ou nous joindre par téléphone pour nous transmettre vos coordonnées.

Bien cordialement
L'équipe Handiplanet
Aurore
18/07/2013 23:47
Merci pour votre réponse,
J'ai fait ce que vous m'avez conseillé.

bien cordialement
Denis Pelsy
19/07/2013 09:36
Vous pouvez aller voir la fiche bénévoles interim organisé par Espoir 54
Damien
05/07/2017 22:41
Emma, je compte faire don de mes sites http://www.petit-jouet-pas-cher.com/ et http://amusantmusee.com/ à quelqu'un qui saurait les faire vivre. Cordialement, Damien Dubois
Damien
19/07/2013 01:57
Très heureux d'avoir un retour sur cette page, j'ai tendu ce soir la main à Emma, espérant lui apporter plus ainsi qu'à mes peut-être nouveaux amis
Aurore
19/07/2013 22:13
Merci pour le travail de l'équipe d'handiplanet, qui permets de créer le lien.
Bravo
Damien
05/07/2017 20:55
Bonjour,
Je partage aujourd’hui mon changement de situation, notamment pour Emma à qui je suis prêt à donner le site, cependant sans stocks (j’ai tout donné : http://www.petit-jouet-pas-[…]-enfant.asp?NomPage=Page432 car faisant tout, tout seul, l’activité m’accaparait et surtout accaparait deux salles chez moi et ma compagne. De plus je n’ai pas droit de vendre sans n° de TVA).
Aujourd’hui j’écris et y arrive difficilement, car écrire a un coût. Il y a des côtés bénéfiques pour tous et vous fait part des deux parutions : la première plus corsée (http://www.leseditionsdunet[…]d-siobud-9782312051369.html ) et la deuxième très tendre (http://www.leseditionsdunet[…]d-siobud-9782312052564.html )
Ecrire m’est facile (plus que le reste) et m’aide à me réaliser mais je n’ai pas la mobilité pour entrer dans le milieu des grandes villes (de plus il n’y a pas de train sur ma commune, chose surprenante). Quoi qu’il en soit les livres plaisent, surtout du fait que je suis « décalé » et sais faire dans la poésie, ayant coupé des médias stressants. Pour le lecteur c’est une aubaine, je ne fais pas cas de moi, et ma sensibilité (et conviction) est partagée vers ceux qui n’en ont plus le temps, préférant l’exotisme et les grands voyages pour se changer de l’ordinaire (qui maltraite).
J’ai de bons retours des amis et attend les points de vue de l’extérieur (Je crains si je ne trouve pas de métier faisable de ne toucher qu’une retraite de 350€/mois, n’étant qu’à 60% de handicap).
Voilà où j’en suis. Cette année un peu de stabilité en 2015 et 2016 m’a permis de « m’offrir » ces deux livres. Je n’ai pas d’autre loisir et mon médecin m’autorise une part de vie nocturne et inspirée, au calme.
Damien (Neimad)
Damien
05/07/2017 21:13
Une remarque importante, je donnerais cette année les deux sites, n'en ayant plus les moyens financiers: http://www.petit-jouet-pas-cher.com et http://amusantmusee.com/ à un F.A.M. qui chercherait une activité (pédagogique, expression ...)
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 15 - 5 = ?
Votre réponse: