Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil CARITAS Handicap Les activités de loisirs pour adultes vivant avec un handicap mental par Caritas-Handicap, Genève, Suisse
Pour aller plus loin
CARITAS Handicap
  • 53, rue de Carouge 1205 Genève Suisse
  • +41 (0) 22 708.04.35
  • caritas.handicap@nullcaritas-geneve.ch
  • Diana AMOOS
  • diana.amoos@nullcaritas-ge.ch


Les activités de loisirs pour adultes vivant avec un handicap mental par Caritas-Handicap, Genève, Suisse

  • Vie sociale et quotidienne : Loisirs
  • Europe : Suisse
  • Fiche d'expérience

Par Diana AMOOS le 29/11/2011

Des activités de loisirs et de vacances comme on aimerait tous en avoir !
  1. Le contexte
Caritas-Handicap a été créé dans les années 60. C’est une association de droit suisse, issue de Caritas-Jeunesse, elle-même issue de Caritas Genève en Suisse.
 
Aujourd’hui, Caritas Handicap s’efforce d’être attentive à la demande existante et d’être complémentaire aux autres organismes sur le marché des loisirs. Elle se spécialise dans l’organisation de séjours d’une semaine, toujours en petits groupes (maximum 6 participants). L’association accueille environ 300 participants adultes par année. Elle propose également des repas à thème un mercredi soir par mois, une soirée apéro les jeudis, et des excursions deux samedis par mois.
 

  1. La finalité
Caritas-Jeunesse propose des colonies de vacances et des activités de loisirs aux enfants différents, âgés de 4 à 18 ans. Après 18 ans, il n’y avait plus de possibilités d’accueil pour eux. Caritas-Handicap est née de ce constat, et a d’abord proposé une suite, après l’intégration des jeunes jusqu’à 18 ans dans les séjours de Caritas-Jeunesse. Aujourd’hui, l’association a plus généralement comme but d’organiser des activités de loisirs pour adultes vivant avec un handicap mental, avec des personnes qui viennent directement à Caritas-Handicap sans passer par Caritas-Jeunesse. Les personnes handicapées veulent surtout passer un bon moment en dehors de leur entourage habituel, et c’est une réussite.
 

3. La mise en œuvre des activités
 
Un programme d’activités est établi de septembre à août chaque année, afin de respecter le rythme de l’année scolaire. Puis vient la recherche des lieux pour organiser ces activités, et l’établissement du budget, qui déterminera le prix de participation à l’activité proprement dite. Pour des raisons d’organisation, certaines activités sont à inscription obligatoire, et pour d’autres, l’entrée est libre.
 
Les soirées du mercredi se déroulent dans les locaux d’un foyer de jour pour personnes âgées qui ferme à 17h. En 2012, elles auront pour thème « Le Tour du Monde dans nos Assiettes » ! Le planning-type de la soirée est le suivant :
17h30 : accueil des participants, avec une entrée à 15 francs suisses (environ 13€).
18h00 : une petite équipe de moniteurs et de participants partent faire les courses pendant que les autres prennent l’apéro.
18h45 : préparation du repas. Chacun peut mettre la main à la pâte s’il le désire et selon les possibilités de chacun.
19h30 : Tout le monde passe à table ! Des animations sont organisées pendant le repas, pour les bénévoles et pour les participants qui mangent tous ensemble et discutent. Des moniteurs, issus d’horizons différents peuvent par exemple proposer des plats typiques de chez eux, comme des momos tibétains ou des kebabs kurdes.
20h15 : dessert et cafés
21h00 : Fin de la soirée
 
Les jeudis, de 16h30 à 19h, Caritas-Handicap a mis en place une « apéro-tchatche » pour accueillir les personnes les plus autonomes, dans un petit bistrot. On peut venir 10 minutes comme tout le long, l’essentiel est d’être disposé à partager un bon moment !
 
Les samedis, de 10h à 18h, une sortie en mini-bus 9 places est organisée dans la région de Genève. Les activités de la journée varient : visite d’un musée, plongeon dans les bains thermaux ou fondue à l’alpage… tout est possible !
 
Enfin, en ce qui concerne les séjours de vacances, ils se déroulent en général du samedi au samedi à Noël, Pâques ou en été. C’est un séjour comme on aimerait tous en avoir ! Il faut un minibus, 4 à 6 participants et 2 ou 3 moniteurs et c’est parti selon l’envie de chacun. Caritas réserve un lieu d’hébergement et l’équipe fait le reste.
 
 
4. Moyens

  • Sur le plan humain : l’association emploie une personne salariée à temps partiel (40%) et une cinquantaine de bénévoles qui sont formés suivant les besoins de chacun. Un bon nombre d’entre eux sont des étudiants dans le domaine du social.
     
  • sur le plan financier : Caritas-Handicap reçoit une subvention de l’OFAS (Office Fédérale des Assurances Sociales) qui alloue également les indemnités de l’assurance invalidité aux personnes handicapées
     
  • sur le plan technique et matériel : l’association est hébergée dans les locaux de Caritas Genève et bénéficie aussi de son support administratif. Caritas-Handicap est indépendant mais travaille en lien étroit avec l’organisation-mère, ce qui lui permet de trouver des réponses rapides et des solutions efficaces aux différentes difficultés à laquelle elle fait face.


5. Evaluation

Caritas-Handicap tire un bilan positif de son action. La plus grande satisfaction vient du fait que ces activités ont réussi à créer une ambiance familiale, de confiance et d’entente réciproque entre les personnes participantes et les équipes. Caritas-Handicap fait aujourd’hui partie intégrante de la vie des personnes handicapées, et elles sont contentes de revenir.

La principale difficulté réside dans l’aspect matériel. La demande en activités est très forte et Caritas-Handicap aimerait élargir et augmenter son offre. Cependant, les ressources financières actuelles ne permettent pas d’augmenter les moyens humains et matériels actuels. Il faut également savoir que les ressources et le pouvoir d’achat des personnes handicapées diminue de plus en plus et leur participation aux activités diminue également en fréquence.
 
Diana Amoos, représentante de l’association, nous laisse avec les paroles suivantes : « Les personnes vivant avec un handicap font partie de notre monde et il n’est pas difficile de s’en occuper, tout le monde peut le faire. La meilleure façon de s’y prendre c’est d’être soi-même ! »

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: