Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil ULIS Collége Prévert de WINTZENHEIM Nous voulons "tuter"
Pour aller plus loin
ULIS Collége Prévert de WINTZENHEIM
  • 15 rue de la Vallée 68920 wintzenheim France
  • 0389270203
  • leboulaire.andre@nullwanadoo.fr
  • le boulaire fabienne
  • leboulaire.andre@nullwanadoo.fr


Nous voulons "tuter"

  • Enfance : Intégration scolaire
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par le boulaire fabienne le 20/06/2012

Le tutorat : une expérience enrichissante pour des élèves différents et des collégiens.

SORTIR DE L'IMPASSE ! : En 1999 est créée la première Unité Pédagogique d'Intégration (U.P.I) du département du Haut-Rhin, au collège Prévert de Wintzenheim. Elle s'installe dans un collège situé entre plaine et vignoble alsacien et va accueillir dans le dispositif une dizaine de jeunes porteurs de handicap mental de 12 à 16 ans. Tout est à construire (accueil, inclusion, partenariat avec les professeurs, …) et les enseignantes d'alors (2 mi-temps) ne disposent pas encore d'Assistant de Vie scolaire (AVS). Mais elles ont été inventives ! La volonté de leurs enfants et de leurs copains qui souhaitaient « tuter » les élèves porteurs de handicap mental leur donne des idées. C'est ainsi qu'est né « le tutorat » des « upistes » par des collégiens. Depuis une des deux enseignantes est partie créer une ULIS lycée, Unité Localisé pour l'Inclusion Scolaire (nouveau nom des UPI). Pour celle qui reste, « l'aventure », au combien passionnante, continue et cela fait maintenant 13 ans que cela dure.

« TUTER », POUR RENCONTRER QUI ? : Les enseignantes ont très vite été confrontées au problème de l'accompagnement des élèves lors des temps de vie scolaire. En effet, pour pouvoir mettre en oeuvre des projets d'inclusion avec les collègues du collège, il fallait pouvoir se rencontrer, avoir du temps. Les pauses de midi et les récréations sont des moments privilégiés de rencontres informelles. Mais l'élève déficient cognitif dans un collège doit apprendre des codes sociaux et la présence de l'adulte est souvent nécessaire soit pour recadrer, soit pour expliquer au collégien ordinaire la différence. Il fallait donc trouver une solution qui rassure tous ces élèves tout en libérant les enseignantes. En utilisant l'envie de ces collégiens d'aller à la rencontre de jeunes différents, nous avons créé le tutorat. Son but est de mettre en relation des élèves porteurs de handicap avec les autres élèves du collège afin de favoriser l'inclusion sociale et scolaire mais aussi des relations d'amitié.

COMMENT « TUTONS-NOUS » ? : Nous avons donc organisé un tutorat de vie scolaire (aux temps de pause) durant lesquels les élèves « différents » rencontraient les autres collégiens. Maintenant il a lieu sous la responsabilité de l'AVS mais le principe est resté le même. Ce dernier recrute chaque semaine 5 collégiens d'une classe. Tous les niveaux de classe sont concernés. Ces tuteurs changent chaque semaine. Ils font des jeux extérieurs à 10h avec les élèves de l'ULIS. A midi ils les rejoignent pour déjeuner ensemble à la cantine, puis participer à des activités préparées par l'AVS, favorisant les rencontres. Ces activités peuvent être : du théâtre, des jeux de société, des jeux collectifs extérieurs (jeux de ballon, ..), du dessin, des activités au club jardin,…. Le choix est fait en concertation avec les élèves. L'AVS a un rôle de médiateur, de « catalyseur » entre élèves de l'ULIS et collégiens.
Dans la foulée, nous avons ouvert la porte de la classe pour le tutorat scolaire : les collégiens en permanence ont la possibilité de venir aider les élèves de l'ULIS lors de certaines activités : mathématiques, expression orale, jardinage, thème de l'année, ...

« TUTER » : AVEC QUI ? AVEC QUOI ? L'enseignante de l'ULIS est un professeur des écoles spécialisé (CAPA-SH option D). A la création du système de tutorat, les enseignantes faisaient tout le travail qui est maintenant de la responsabilité de l'AVS. En début d'année, l'enseignante et l'AVS font le tour de l'ensemble des classes du collège afin d'expliquer le fonctionnement de l'ULIS et ce qu'est le handicap. Lors de ces interventions, les collégiens volontaires s'inscrivent sur nos listes. Ainsi une « banque de candidats au tutorat » est établie en début d'année scolaire. L'AVS a la charge de recruter chaque semaine des collégiens volontaires en puisant dans cette « banque de candidats » et d'organiser des ateliers supports à ces rencontres. L'enseignante forme l'AVS a un rôle de médiateur, de « catalyseur » pour établir des relations entre les élèves de l'ULIS et les collégiens. Une salle du collège est mise à disposition pour le déroulement des ateliers. Le matériel est pris sur le budget de l'ULIS.

CHACUN Y GAGNE ! L'évaluation qui suit est sensiblement la même depuis 13 ans. En 2011/2012, nous avons favorisé les rencontres de 120 collégiens soit 1/4 de l'effectif du collège, avec les élèves de l'ULIS. Certains sont très réguliers, soit pour le tutorat de vie scolaire (des élèves de 3ème initiant au tutorat des élèves de 6ème), soit pour le tutorat en classe (principalement quelques élèves de 6ème car c'est le niveau qui a le plus de disponibilité). Les élèves de l'ULIS ont noué des relations régulières avec certains tuteurs. Le bénéficie de ces actions, au-delà des rencontres, est l'apprentissage de la différence, le respect, l'entre-aide pour tous les collégiens. Pour les élèves de l'ULIS, l'obligation de communiquer, d'échanger, leur permet de gagner en autonomie langagière. Ils apprennent également ou respectent mieux les codes sociaux. Cela permet aussi aux parents de prendre conscience que leurs enfants sont reconnus en tant qu'individu et non plus en tant « qu'handicapé » lorsqu'ils croisent un collégien dans la rue. Depuis 1999, une vingtaine d'ULIS se sont créées sur le département et certaines ont repris, quelques fois avec des variantes, le principe du tutorat.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 4 + 4 = ?
Votre réponse: