Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Les Invités au Festin Les Invités au festin, une expérience innovante de psychiatrie citoyenne
Pour aller plus loin
Les Invités au Festin
  • 10 rue de la Cassotte 25000 Besançon France
  • 0381889030
  • mnbesancon@nullwanadoo.fr
  • Marie-Noëlle Besançon
  • mnbesancon@nullwanadoo.fr


Les Invités au festin, une expérience innovante de psychiatrie citoyenne

  • Vie sociale et quotidienne : Autre
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Marie-Noëlle Besançon le 10/09/2012

Les Invités au festin œoeuvrent à la création d'une alliance fraternelle avec les personnes en souffrance psychique, afin de contribuer à un vrai changement sociétal en leur faveur.

Définition et réalisations
Les Invités au Festin(IAF) sont une expérience innovante d'alternative psychiatrique et citoyenne. Ils créent des structures légères et non médicalisées, ayant l'agrément de maisons relais, (couplées à des accueils de jour et Groupe d'entraide mutuelle ou GEM), offrant logement et accompagnement psychosocial à des personnes souffrant de troubles psychiques et /ou sociaux. Ils ont été fondés par Marie Noëlle Besançon, psychiatre, et Jean Besançon, entrepreneur social, en 1990, à Besançon (Franche Comté).
Les différents lieux :
1-A Besançon, sur un même site appelé La Maison des Sources créée en mars 1999 :
- Un lieu d'accueil de jour (100 personnes), et un Gem (75 personnes) parrainé par les IAF, offrant 40 activités de tous ordres.
- Un lieu de vie, ayant le statut de maison relais, de 13 places. Samsah en 2014.
2-A Pouilley les Vignes, près de Besançon (5 km): un 2ème lieu de vie, (maison relais)ouverte en septembre 2009, de 14 places.
3-A Boulogne –Billancourt : un accueil de jour de 30 places, ouvert en mai 2010, avec l'objectif de créer une maison relais le plus rapidement possible.
10 projets sont en cours, en France, et un au Rwanda.

Problème traité, idée nouvelle, finalité
La vision des Invités au Festin (IAF) est sociétale : pour eux, la « folie » appartient à la société, car elle fait partie intégrante de la vie, de l'humain,elle n'a pas à être exclue derrière des murs. Retrouver le chemin de l'unité, de la santé, du bonheur, c'est donc accueillir ceux que nous avons mis de côté, pour qu'ils reprennent leur place, toute leur place dans la société. La mission des IAF est, en conséquence, de permettre la réintégration de la « folie » dans la société, de tracer le chemin manquant entre la psychiatrie, le social et la société, en recréant un pont entre les personnes fragiles psychologiquement et la communauté des citoyens. Il s'agit d'une révolution en psychiatrie, la psychiatrie citoyenne.
Pour cela, notre démarche innovante est de développer une nouvelle manière d'être avec les personnes souffrant de difficultés psychiques ou sociales : en mettant la citoyenneté au cœur de notre action, nous créons un modèle de structures légères, basées sur les principes citoyens : « vivre avec » (fraternité),responsabilisation (égalité),ouverture (liberté), et de la solidarité (économie sociale et solidaire).

Historique-Différentes étapes de la mise en oeuvre
L'association Les Invités au Festin fut créée en 1990, dans le but de lutter contre l'exclusion des personnes souffrant de difficultés psychiques et /ou sociales. Elle fonctionna au départ un dimanche par mois, réunissant des personnes dites « intégrées » et des personnes ayant des difficultés de relation. Puis elle créa un 1er lieu d'accueil de jour au bout de 4 ans, ouvert tous les après midi, fonctionnant uniquement avec des « participants »(usagers) et des bénévoles. Le but était la création d'un lieu de vie. Ceci fut réalisé 10 ans après, avec l'achat d'un ancien couvent de Capucins, après un passage dans 4 locaux successifs avec un accueil de plus en plus important (60 participants, 30 bénévoles, 7 jours/7). Ce couvent devint « La Maison des Sources » qui abrita l'accueil de jour avec 2 salariés et de plus en plus de participants et de bénévoles, puis le lieu de vie, de style communautaire ouvrit en 2000, avec 10 résidants, (statut de résidence sociale,puis maison relais en 2004). Un Gem suivit en 2006, puis une 2ème maison relais près de Besançon en 2009, et un 2ème accueil de jour ouvrit à Boulogne- Billancourt en 2010.

Ressources humaines, partenariats ; financement, statuts administratifs
-Au plan humain : 20 salariés (13,5 etp) dont 8 postes pour les membres participants (2,78 etp) ; 100 bénévoles. Partenaires médicaux et paramédicaux (CHS, CHU, CMP, libéraux, centres de soins), sociaux(CHRS, entreprise adaptée..)parents (ADAPEI, UNafam), associatifs, caritatifs, culturels… Partenaires au niveau des maisons : habitat et Humanisme Doubs; chênelet-Construction; Les Amis de l'Atelier;Unafam;Ashoka(entreprenariat social, bourse).
Formation en interne pour les salatiés et bénévoles ; formations spécifiques à la demande(CAFERUIS).
-Au plan financier :notre projet a bénéficié au départ d'une petite aide de la Ville de Besançon (CCAS)pour la location de la salle le dimanche. Puis une aide à la location des locaux successifs pour l'accueil de jour. Enfin,lors de l'achat du couvent des Capucins, le diocèse nous aida pour les frais de notaire et les capucins nous firent un crédit-vendeur sur 10 ans. Pour le fonctionnement : actuellement : les subventions sont:–Etat (maisons relais et Gem)-CG 25 et ville; Conseil Régional (FC) . Statuts: maison relais, gem,service-civique,entreprise solidaire.

Résultats, développement ; points forts et points faibles
- Au niveau qualitatif : diminution ou arrêt des symptômes, des rechutes, réhospitalisations rares. Augmentation du mieux être et de la qualité de la vie pour tous, y compris salariés et bénévoles et famille. Sortie en appartements autonomes,reprise du travail(normal ou protégé) pour un bon nombre.
- Au niveau quantitatif : diminution de la consommation des médicaments, des hospitalisations : 2000 journées d'hôpital épargnées pour une maison, soit au moins 750000 €/an d'économie pour la société.
Ces résultats sont évidents et reconnus par professionnels, pouvoirs publics,citoyens,élus locaux et nationaux. Notre travail est considéré comme « pionnier et exemplaire » (ministère de la cohésion sociale/santé, 2012). Nous sommes très sollicités pour reproduire ce concept dans d'autres régions, et avons créé un réseau de développement (IAF-réseau,2007), qui soutient une dizaine de projets sur le territoire national,et international.Difficulté majeure: faible financement d'un tel projet où le vivre avec est permanent (16€/j/p pour les M-R). Le rôle des bénévoles est essentiel, ce qui n'est pas facile à réalier.

Concours: Concours HANDIPARTAGE 2012
Langue d'origine : Français
Mots-clés associés :
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 5 + 5 = ?
Votre réponse: