Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil Foyer de la Providence- Salhieh Favoriser l’inclusion scolaire et professionnelle en soutenant les écoles, les familles et les élèves, Salhiyeh, Sud Liban
Pour aller plus loin
Foyer de la Providence- Salhieh
  • ------- ------- Salhieh Liban
  • 00 961 3 724867
  • p.talal@nullhotmail.com
  • Myrna Hayek
  • myrna_hayek@nullhotmail.com


Favoriser l’inclusion scolaire et professionnelle en soutenant les écoles, les familles et les élèves, Salhiyeh, Sud Liban

  • Inclusion : Accessibilité
  • Asie : Liban
  • Fiche d'expérience

Par Myrna Hayek le 26/03/2018

Face aux difficultés d'intégration des élèves handicapés , Trait d'Union s'est positionné comme un centre ressource auprès des écoles du Sud Liban pour faciliter l'inclusion de ceux qui n'y avaient pas leur place.

 

Le Centre d’Orientation et de Ressources Trait d’Union se situe dans la région de Saïda, dans le Sud-Liban. Son équipe dispose de salles au sein des locaux de l’école spécialisée Mosaik qui accueille, depuis 2004, des enfants en situation de handicap (mental, moteur, troubles neuro-développementaux, etc.). Trait d’Union a été créé en complément de l’école Mosaik en 2010 afin de faciliter l’inclusion des enfants en situation de handicap dans les établissements scolaires réguliers, de la région de Saïda, à travers la formation d’enseignants d’écoles partenaires à l’approche éducative inclusive.

L’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) appuie le Foyer de la Providence, son partenaire local, dans la mise en œuvre de ces deux projets.

 

Formation des professeurs des écoles partenaires sur la « Construction du nombre »

La finalité de l’action de Trait d’Union

 

La création de Trait d’Union a été motivée par le constat que l’intégration des élèves issus de l’école spécialisée Mosaik dans les écoles régulières était complexe en raison de l’incapacité de ces dernières à accueillir correctement des enfants à besoins spécifiques et que de nombreux enfants ayant des difficultés scolaires inscrits dans le système classique étaient en situation de décrochage à cause d’une offre éducative inadaptée à leurs besoins. La thématique des troubles de l’apprentissage et du comportement a gagné, durant les dernières années, une importance majeure ; que ce soit dans les écoles privées ou bien au sein du Ministère de l’Education libanais qui lance un projet national pour transformer 30 écoles régulières du pays, en écoles inclusives. Dans ce contexte, Trait d’Union s’est positionné comme acteur principal dans le travail auprès des écoles de Saida et a su gagner la confiance du Ministère de l’Education les années passées. De son côté, le Ministère de l’éducation a pris conscience des enjeux de l’éducation inclusive au cours des deux dernières années, et a défini une stratégie au cours de l’été 2017.

 

Le fonctionnement de Trait d’Union

 

L’action de Trait d’Union, effective depuis 2010, s’articule autour de trois axes :

 (1) le renforcement des capacités des écoles privées et publiques de la région de Saïda,

(2) la sensibilisation des parents, des écoles et des professionnels de santé sur les pratiques inclusives et (3) l’information sur les troubles de l’apprentissage et du comportement à destination du grand public à travers le Centre de Ressources.

Les enseignants des écoles accompagnées participent à un cycle de formation d’une durée de 3 ans abordant les thèmes suivants : dépistage, pédagogie différenciée, dyslexie, dysphasie, dyspraxie, troubles du comportement, échec scolaire et motivation, etc. Les contenus des formations de Trait d’Union ainsi que la méthodologie de suivi ont été conçus au sein du centre et de l’école par les spécialistes (orthopédagogues, psychologues, psychomotriciens et orthophonistes). L’Institut d’enseignement supérieur et de recherche-Handicap et besoins éducatifs particuliers (INSHEA) a certifié les contenus de formation et l’ensemble de la méthodologie de Trait d’Union comme étant conformes aux principes internationaux de l’éducation inclusive et comme étant des outils adaptés au développement des pratiques d’éducation inclusive.

Un total de 42 visites de suivi sur 3 ans sont réalisées par les spécialistes de Trait d’Union afin d’accompagner les enseignants ainsi que l’enseignant référent, point de contact avec Trait d’Union et garant de la transmissibilité, dans la mise en place des pratiques inclusives. Un accompagnement spécifique des écoles, durant leur 3ème année de formation, dédié à la rédaction et la formalisation d’une méthodologie d’intervention auprès des enfants en difficultés permet l’institutionnalisation et la pérennisation de l’action en cours.

L’intervention de Trait d’Union auprès des familles et des enfants se fait à travers des sessions de sensibilisation. Les parents bénéficient de 6 sessions, 2 par an, abordant les thématiques suivantes : difficultés d’apprentissage, troubles du comportement, le soutien de l’enfant dans ses devoirs, les nouvelles technologies et l’éducation. Par ailleurs, les enfants bénéficient de 3 sessions de sensibilisation, 1 par an, abordant les thématiques suivantes : apprentissage de la différence, l’apprentissage avec des cerveaux différents, les méfaits de l’intimidation.

 

Les moyens mis en œuvre

 

L’équipe de Trait d’Union est composée d’une directrice et de quatre spécialistes à temps partiel : une orthopédagogue, une psychologue, une orthophoniste et une psychomotricienne. 10 spécialistes des mêmes professions travaillant à l’école Mosaik complètent l’équipe des formateurs. La pluridisciplinarité, caractérisant l’équipe, est un réel atout dans le travail au quotidien. La collaboration entre l’équipe de l’école Mosaik et celle de Trait d’Union est très forte ; échange d’expertise et création d’outils pédagogiques aménagés et innovants.

Trait d’Union bénéficie du soutien de fondations privées libanaises et européennes afin de couvrir ses frais de fonctionnement. Des activités d’autofinancement sont par ailleurs progressivement mises en place : bilans pluridisciplinaires, participation des écoles privées aux frais du programme, etc.

 L’équipe de Trait d’Union dispose de deux salles de formation permettant d’accueillir les enseignants et les familles ainsi que de salles dédiées à la rééducation et à la thérapie au sein des locaux de l’école spécialisée Mosaik

 

Les enseignements

 

L’achèvement des formations par 6 écoles nous a permis de tirer les enseignements suivants :

  • Une fois un devient autonome dans la gestion de sa classe, aussi hétérogène qu’elle soit et adhère aux principes de l’éducation pour tous.

  • L’enseignant référent est le garant de la pérennité de l’action de Trait d’Union, de la transmission du savoir et de la bonne coordination du travail.

  • La participation des parents aux processus de repérage, d’orientation et de suivi assure la réussite du suivi d’un élève.

  • Les pairs, une fois sensibilisés, adhèrent pleinement au projet inclusif de l’école.

  • L’école évolue pour devenir un à même d’accueillir des enfants aux besoins variés.

A la suite de l’action de Trait d’Union, on constate la mise en place par les écoles partenaires de pratiques inclusives, en adéquation avec leurs moyens et les besoins des enfants : des séances de soutien ou de renforcement pour les élèves en difficulté, le recrutement de spécialistes, l’aménagement des leçons, des devoirs et des évaluations, des temps supplémentaires accordés à l’enseignant référent pour sa mission ou encore, la mise en place de groupes de remédiation. Bien que les évolutions constatées soient encourageantes et les résultats positifs, certaines difficultés sont à surmonter. En effet, les enseignants ne sont pas rémunérés pour assister aux formations et participent sur leur temps libre. Par ailleurs, le cycle de formation tel que conçu aujourd’hui atteint uniquement les élèves du primaire et du préscolaire laissant ainsi les enseignants du collège démunis face aux difficultés de leurs élèves qui se retrouvent fréquemment en situation de décrochage. Ce constat a enjoint l’équipe de Trait d’Union à démarrer un projet pilote afin de considérer les pratiques inclusives à appliquer au collège.

 

Notre expérience nous a appris qu’il est possible d’instaurer des pratiques inclusives dans des écoles très diverses en respectant quelques principes fondamentaux :

  • La volonté des enseignants de voir leurs élèves réussir et d’offrir un enseignement de qualité ; les faire monter en compétence en les outillant de manière adéquate est plus bénéfique que de leur attribuer les échecs de leurs élèves.

  • Le suivi étalé sur la durée est un gage de réussite.

  • Le suivi des enseignants dans leur cadre de travail, l’évaluation des pratiques mises en place et la continuité du travail d’une année sur l’autre avec un même élève augmentent les chances de réussite de l’approche inclusive.

  • L’inclusion ne peut être abordée que de façon holistique : parents, pairs, rééducateurs, personnel de l’école ont besoin de collaborer.

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 50 - 30 = ?
Votre réponse: