Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER Le tissage d'un partenariat avec l'Egypte : naissance des Amis d'Ailleurs au SAVS, France
Pour aller plus loin
FONDATION DES AMIS DE L'ATELIER
  • 17 rue de l'Egalité 92290 CHATENAY-MALABRY France
  • 01 46 29 59 00
  • contact@nullamisdelatelier.org
  • esposito
  • ssa.chatenay@nulllesamisdelatelier.org
  • SAVS de Chatenay


Le tissage d'un partenariat avec l'Egypte : naissance des Amis d'Ailleurs au SAVS, France

  • Vie sociale et quotidienne : Vacances
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par esposito le 11/08/2010

L'émergence d'un groupe au sein d'un SAVS : Les Amis d'Ailleurs. Groupe porté par un projet de partenariat avec l'Egypte, par des activités de financement du projet, par un voyage au Caire.


L’émergence d’un groupe au sein d’un SAVS : Les Amis d’Ailleurs. Groupe porté par un projet de partenariat avec l’Egypte, par des activités de financement du projet, par un voyage au Caire. Les Amis d’Ailleurs se tissent une manière de vivre ensemble, enrichissante, proche, dynamisante, exigeante.

Contexte


Le Service d’Accompagnement à la Vie Sociale des Hauts de Clamart est ouvert depuis 2001, celui de Châtenay depuis 1989. Dans chacun d’eux, près de soixante dix personnes en situation de handicap mental sont soutenus dans leurs projets par un accompagnement dont le contenu et la fréquence sont définis d’un commun accord. Elles ont entre 20 et 60 ans. Le soutien est variable selon le projet individualisé de la personne : courses, entretien de l’appartement, gestion du budget, démarches administratives… Les résidents sont locataires de leur appartement, signataire de leur bail, les appartements sont situés dans un habitat diffus dans le sud du département des hauts de Seine.


Dans chacun des 2 services, un local d’accueil et d’animation qui favorise la dynamique de groupe, la rencontre, il leur est ouvert. Un réseau de transport en commun à proximité facilite les déplacements. Les personnes travaillent pour une grande partie dans des ESAT voisins.


Finalité

Un partenariat s’est construit avec une communauté de religieuses gérant des structures pour enfants et adultes handicapés au Caire ; il a mobilisé de nombreux résidents, ainsi que les équipes éducatives. Après avoir reçu Sœur Tacla, et avoir envoyé en reconnaissance Evelyne Legrand (une éducatrice), nous nous demandions comment poursuivre. Les questions ont jailli dans la tête des résidents, et peu à peu une perspective a vu le jour : aller les voir là-bas ! Ce projet a donné naissance à un groupe : les Amis d’Ailleurs, avec comme projet des rencontres mutuelles dans toutes leurs dimensions : lieu d’accueil, programme, budget. Des expériences fortes de rencontres et de projets ensemble ont imprégné chacun, ont fait émerger de nouvelles potentialités individuelles et collectives. L’intérêt du projet est qu’il a réuni les résidents et les équipes de deux SAVS du département des Hauts de Seine.



Déroulement

Des liens personnels de la directrice avec une religieuse égyptienne de la communauté de Sœur Emmanuelle, ainsi qu’avec une amie française parlant l’arabe (Marie-Michelle), nous ont permis d’envisager ce voyage d’un groupe de 8 résidents et 5 accompagnants. Ce projet, par les activités qu’il a générées, a mis dans le service, tout au long de l’année, un dynamisme qui nous a portés.

Le voyage nécessitait un financement important. Des aides nous ont été apportées. Mais nous nous sommes organisés, nous aussi, pour récolter des fonds, par la cueillette de fruits, la réalisation et la vente de confitures, le conditionnement et la vente de chocolats en petits sachets, la participation à des vides greniers. Les ventes de confiture et de chocolats ont eu lieu dans des établissements de l’association : une manière à eux de soutenir le projet… et de se régaler par la même occasion ! Plusieurs journées de vide-grenier ont été organisées, elles ont nécessité beaucoup d’énergie de la part de chacun : rassembler les divers objets, se lever tôt le dimanche matin, se coucher tard après avoir tout rangé.


Vingt résidents ont participé à ces activités accompagnées par une partie de l’équipe. Cette dynamique a aussi mobilisé ceux qui ne partaient pas ! Pour préparer le voyage, nous sommes allés visiter des expositions au Louvre sur Pharaon et les antiquités Egyptiennes.


Avant le départ, nous nous disions : ils vont être déçus par le voyage, les conditions en Egypte seront difficiles, alors que la préparation était tellement sympa !


Sur place, en mars 2009 nous avons été logés au dernier étage d’un hôtel qui domine le Caire. Un couple Franco Egyptien, Nabil et Josiane, nous a chaleureusement accueillis. Les résidents s’y sont sentis très bien, ils ont même été félicités par le couple hôtelier pour leur tenue durant le séjour. Ils se sont débrouillés, en sollicitant très librement l’aide de Nabil, pour ramener des souvenirs gourmands comme des oranges et des petits pains. Marie-Michelle parlait l’arabe et elle a été notre guide, notre soutien, les visites en étaient facilitées. Elle traduisait, nous accompagnait, il était rassurant d’être avec elle, nous avions l’impression de la connaître depuis longtemps. Dans la journée, le matin nous allions rencontrer les personnes dans les structures accueillant des enfants ou des adultes handicapés ; l’après midi, des visites du Caire, des musées, du souk, des pyramides étaient organisées, avec parfois les enfants égyptiens rencontrés dans les structures… De bons temps passés tous ensemble !


Le Caire est une ville surprenante, les personnes auraient pu être mal à l’aise ou stressées, mais en fait tout s’est très bien passé… Nous pouvons même dire que ce voyage est un cadeau incroyable de la vie !


Moyens

De la motivation, des idées, du temps pour récolter l’argent nécessaire au voyage. Des personnes partantes. Les résidents ont participé à hauteur de 400 € chacun au voyage.
L’ESAT les Robinsons du Plessis-Robinson, lieu de travail de plusieurs résidents, nous a fait un don de 1000 €.


La Mairie du Plessis-Robinson, ville de résidence de plusieurs résidents, nous a également fait un don de 1000 €.


Les confitures, les chocolats et les brocantes nous ont rapporté au total 1 200 € de recettes.
Les 2 services ont eux-mêmes contribué à hauteur de 4500 €.



Evaluation

Le groupe des 20 personnes faisant partie des Amis d’ailleurs, a vécu avec les membres de l’équipe des moments inoubliables : lors du voyage lui-même, mais aussi pendant toutes les préparations. Ils ont toujours été partants, heureux de tenir la caisse lors des brocantes, prêts à aider quant il fallait ranger.
Leurs capacités relationnelles se sont élargies, ils sont heureux de raconter ce qu’ils ont vécu. Durant ce temps les relations entre les professionnels et les résidents se sont révélées différentes, tous engagés sur un même projet. Une histoire commune a été vécue, une aventure humaine.

Notre interrogation actuelle : comment continuer à faire vivre notre groupe les Amis d’Ailleurs, comment continuer des relations avec l’Egypte ? Envoyer des photos, remercier pour tout ce vécu ensemble… Et aussi comment rendre la réciproque, à avoir un jour peut-être, accueillir les jeunes Egyptiens en France ?


Nous n’avons pas encore eu le temps de nous poser, des actions sur une longue durée mobilisent beaucoup d’énergie, mais elles nous ont entrainés plus loin que nous n’avions envisagé.

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 50 - 30 = ?
Votre réponse: