Aller au contenu. | Aller à la navigation

Accueil L'Atelier jardin maraîcher, ESAT Aigrefoin (France)


L'Atelier jardin maraîcher, ESAT Aigrefoin (France)

  • Travail et activité : Activités de jour
  • Europe : France
  • Fiche d'expérience

Par Naïma Ammour le 17/11/2015

Situé sur la commune de Saint Rémy les Chevreuse, l'ESAT d'Aigrefoin est un établissement médico-social qui fait l'objet d'une convention avec la Préfecture des Yvelines depuis 1981. Différents ateliers y sont proposés dont le jardin maraîcher.

                           

1. Contexte

L'ESAT d'Aigrefoin accueille une soixantaine de personnes avec un handicap mental et/ou psychique qui travaillent dans les différents ateliers, chacun suivant ses possibilités, ses aptitudes et ses goûts personnels. Grâce à un encadrement éducatif et à des conditions de travail aménagées, l'ESAT permet aux personnes avec un handicap d'accéder à une vie sociale  et professionnelle qui serait trop difficile en milieu ordinaire.


Une attention particulière est apportée à la qualité de la prestation, afin que leur travail soit véritablement reconnu et valorisé.

L'ESAT comprend 4 ateliers et une boutique de vente qui permettent, par leur diversité, de répondre aux besoins des personnes accueillies :
- les Espaces Verts,
- la Sous-Traitance,
- l'Artisanat,
- le Jardin Maraîcher.
L’ESAT est aussi un lieu de rencontre, d'accompagnement et de détente : des activités et des temps de réflexion y sont proposés.

L’atelier jardin maraîcher accueille 12 personnes en situation de handicap psychique, la moyenne d’âge s’élevant à 40 ans., il s’agissait, à l’origine, d’une ferme. Les locaux ont été réaménagés par l’Arche afin de pouvoir accueillir de nombreuses personnes.

 

2. Mise en œuvre

                    

 

L'atelier cultive sur deux hectares, dont 2000m2 sous serres :
- des légumes variés (salades, tomates, concombres, haricots, courgettes, potirons, carottes, aubergines, poivrons...)
- des fleurs annuelles au printemps et en été (géraniums, pétunias, surfinias, œillets d'inde, sauges, bégonias, etc…)

L’année dernière, le jardin a même eu la chance de récolter des pastèques et des melons !

Chaque plant est choisi avec le soin propre à une culture maraîchère traditionnelle.
La culture est organisée de façon à limiter l'usage des produits de traitement. La récolte effectuée sur place garantit la fraîcheur des productions.
Une journée type peut se dérouler de la sorte : Tout d’abord, un tour des terrains est effectué. Puis est organisée une réunion afin de fixer les objectifs et répartir le travail entre les diverses équipes de l’atelier. Aujourd’hui, à titre d’exemple, le travail se fera sous serre, et il s’agira d’entretenir les tomates et de récolter les courgettes. En raison de la chaleur étouffante qui peut parfois envahir les serres, les travailleurs changent d’activité et vont dans le champ afin de s’occuper de la plantation de céleris, l’arrosage des fleurs, ou encore du paillage. Les activités dépendent bien entendu de la saison.

Il est tout à fait possible de trouver  les produits de l'Artisanat et du Jardin Maraîcher à la Boutique d'Aigrefoin, qui propose également des produits provenant d'autres ESAT. La boutique accueille également en stage des personnes handicapées, afin de les faire participer à la vente qui est l'aboutissement de leur travail. Les personnes passent une journée d’essai entière à la boutique afin de voir si ce travail leur convient bien.

 

Moyens


Au plan humain, le jardin dispose d’une ingénieure en agronomie, Mme Ammour, qui est la seule salariée. Trois autres personnes volontaires l’aident dans son travail. Des formations sont effectuées de temps à autre afin d’initier les volontaires à la culture maraîchère. Mme Ammour a longtemps travaillé en Algérie, où elle effectuait des formations d’agents de protection des forêts. Ayant déjà travaillé dans le milieu de l’insertion sociale, le jardin maraîcher constitue sa première expérience dans le champ du handicap.
Au plan matériel, l’atelier jardin maraîcher dispose d’un tracteur, d’une charrue, d’une herse, d’une dérouleuse, ainsi que deux planteuses de poireaux et de pommes de terre. Un batîment est également à la disposition des travailleurs, avec des vestiaires hommes/femmes, deux salles polyvalentes, et une salle dédiée à la conservation des fruits, légumes et fleurs. La boutique se situe quant à elle au rez-de-chaussée.

 

Evaluation et Satisfactions


Les personnes travaillant au jardin sont vraiment épanouies. Elles sont désireuses d’aller au contact des clients lors des journées portes ouvertes ou des ventes réalisées à l’extérieur. Lorsqu’une personne ne semble pas apprécier l’activité, il lui est proposé de s’orienter vers d’autres ateliers. Les clients apprécient la qualité des produits et l’accueil en boutique.  Le bouche à oreille fonctionne très bien.
Difficultés
Parfois il est difficile de savoir si une personne qui se plaint constamment souffre vraiment…dit-elle la vérité ? Et à l’opposé une personne qui se tait, cache sa douleur ? Comment évaluer cette douleur  et éviter de laisser la personne souffrir en silence ? Il est peu aisé de se mettre véritablement à la place des travailleurs.

 

Naima Ammour

Langue d'origine : Français
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables. Les commentaires sont modérés.

Question: 10 + 4 = ?
Votre réponse: